Le contrat de professionnalisation

Le contrat de professionnalisation est un contrat de travail associant des périodes de formation et des périodes d’activités en entreprise en relation avec la qualification recherchée.

Il vous permet d’acquérir et/ou de renforcer vos compétences professionnelles ainsi que d’obtenir une qualification professionnelle et de favoriser votre insertion ou votre réinsertion professionnelle.

Le contrat de professionnalisation pour public propriétaires les jeunes âgés de 16 à 25 ans révolus et aux demandeurs d’emploi âgés de 26 ans et plus.

Vous pouvez également être embauché en contrat de professionnalisation si vous êtes bénéficiaire du revenu de solidarité active (RSA), de l’allocation de solidarité spécifique (ASS), de l’allocation aux adultes handicapés (AAH) ou si vous vous avez bénéficié d’un contrat unique d’insertion (CUI).

Le contrat de professionnalisation chez VITAL FORMATION permet l’acquisition :

  • d'un titre professionnel (RCNP),
  • d'une qualification reconnue dans la convention collective de branche ou figurant sur une liste établie par la Commission paritaire nationale pour l’emploi et la formation (CPNEF) de branche.

Le contrat de professionnalisation se déroule sur une durée de  8 ou 12 mois.

Le temps de travail hebdomadaire est de 35h par semaine (ou 36,75h dans certaines entreprises). Elle se découpe de la façon suivante :

- 27h par semaine en entreprise

- 8h par semaine au centre de formation (journée définie en début de contrat).

 

La rémunération minimale à verser au bénéficiaire du contrat de professionnalisation est fixée en pourcentage du SMIC ou du minimum conventionnel :

  • Jeune de moins de 21 ans : au moins 55% du SMIC (au moins 65% du SMIC lorsque le bénéficiaire est titulaire d'une qualification au moins égale à celle d'un baccalauréat professionnel ou d'un titre ou diplôme équivalent).
  • Jeune de 21 à 25 ans : au moins 70% du SMIC (au moins 80% du SMIC lorsque le bénéficiaire est titulaire d'une qualification au moins égale à celle d'un baccalauréat professionnel ou d'un titre ou diplôme équivalent).
  • Demandeur d'emploi de 26 ans et plus : au moins le SMIC ou 85% de la rémunération minimale conventionnelle ordinaire.